De la logique de programmation ? C’est par ici ! 5 conseils pour progresser !

Maître-assistant en e-business & créateur digital

conseils pour progresser en algorithmique

De la logique de programmation ? C’est par ici ! 5 conseils pour progresser !

Vous vous désespérez d’avoir un jour la « logique de programmation » ? Découvrez vite ces 5 conseils pour progresser en programmation !

Oublier le copier/coller

Le premier conseil que je peux vous donner,  c’est d’oublier purement et simplement le copier/coller, du moins, dans un premier temps.

Je m’explique : apprendre à coder, c’est comme apprendre à conduire une voiture. Au début, vous devez penser à un tas de choses : changer les vitesses, diriger le volant, freiner, embrayer,… si bien que votre cerveau est constamment monopolisé par cela et aller d’un point A à un point B est un vrai calvaire. A ce moment, il semblerait difficile de faire un trajet de plusieurs heures. Pourtant, après quelques semaines, vous vous mettez à conduire et à aller où bon vous semble sans à peine y penser. C’est parce que des automatismes se sont mis en place dans votre cerveau. Pour la programmation, c’est pareil, vous avez besoin que ces automatismes se mettent en place. Mais si vous ne tapez jamais le code et que vous effectuez des copier/coller, vous n’attraperez jamais ces automatismes. Alors, si vous ne le faites pas encore, prenez le temps de taper vous-même le code, surtout au début ou lorsque vous prenez en main une nouvelle techno !

Programmer moins longtemps, mais plus souvent !

Ce qui m’amène au deuxième conseil qui est de pratiquer moins longtemps mais plus souvent. Comme je vous l’ai expliqué, vous avez besoin que tous ces mécanismes se mettent en place dans votre cerveau, jour après jour, à force de pratique. De plus, votre cerveau a aussi besoin de temps et de sommeil pour les assimiler.

Pour ces raisons, je vous conseille vraiment de préférer travailler un peu tous les jours plutôt que de travailler de façon intensive une fois par semaine. En travaillant régulièrement, vous vous rendrez vite compte que les choses pour lesquelles vous hésitiez hier sont maintenant devenues presque automatiques et naturelles. Vous vous sentirez progressivement de plus en plus à l’aise, et des solutions inaccessibles il y’a peu seront maintenant à votre portée. En fait, au plus programmer vous semblera naturel, au plus vous comprendrez quoi faire et comment.  Et au plus vous aurez cette fameuse « logique de programmation ».

Juste une précision, si tu voulez travailler exceptionnellement de façon intensive sur une période, vous en avez tout à fait le droit ! Cela peut aussi vous apporter beaucoup et certains événements sont même organisés pour cela, comme les hackathon. Mais vous devez absolument avoir une régularité hors de ces périodes de travail intensif pour vraiment en tirer profit. Vous cantonner à quelques périodes de travail intensif espacées d’une semaine ou plus ne vous fera pas progresser !

Revenir sur de l’ancien code

Le troisième conseil que je vais vous donner est particulièrement utile lorsque vous êtes bloqué sur un exo ou si vous avez l’impression de ne plus progresser. Si c’est le cas, faites une pause et revenez sur du code que vous avez déjà écrit il y’a quelques temps. Et ce, avec une question précise en tête : « comment puis-je faire pour améliorer mon code ? ». Et ensuite, améliorez-le ! Ou ajoutez de nouvelles fonctions que tu vous saviez pas implémenter à l’époque.

Ce sera l’occasion de vous rendre compte des progrès que tu vous avez pu accomplir en programmation depuis ce moment et, surtout, vous pourrez prendre du recul et améliorer votre compréhension globale de la programmation.

Vous auto-challenger !

Mon quatrième conseil est de prendre une bonne habitude: celle d’aller systématiquement plus loin et de vous auto-challenger.

Pour cela, vous pouvez jouter des fonctionnalités supplémentaires à celles demandées de base, tester une fonction par curiosité, réaliser de meilleures finitions,… Vous pouvez également coder des petits détails que tu vous avez vu dans d’autres programmes.

Par exemple, si vous avez codé un programme pour trouver les chiffres impairs, codez également celui qui vous permet de trouver les chiffres pairs ! Ajoutez également un message à la fermeture du programme,… bref ajoutez tout un tas de petites choses qui feront la différence au final.

Aussi, ne vous freinez pas si vous ne connaissez pas encore comment intégrer ce que vous souhaitez. Renseignez-vous sur la façon dont vous pourriez le faire, et si l’implémentation ne prends pas trop de temps, faites-le. Vous pourrez trouver toutes les infos en ligne et le métier de dev consiste beaucoup à faire des recherches, alors autant faire du deux en un et apprendre à s’auto-former en même temps.

N’oubliez pas que prendre ce réflexe d’aller à chaque fois un peu plus loin, c’est prendre le réflexe de repousser systématiquement la frontière de vos compétences.

Comprendre le code repris d’ailleurs

Mon dernier conseil est de prendre le temps de comprendre le code écrit par d’autres développeurs. Bon on a tous repris du code trouvé grâce à Google ou sur StackOverflow. Le copier n’est pas mal en soi, pour autant que vous appliquez le conseil numéro 1, mais vous devez le comprendre et vous l’approprier.

Donc, prenez le temps de comprendre intégralement le code que vous reprenez. Si vous découvrez de nouvelles fonctions, de nouvelles classes ou une nouvelle syntaxe, renseignez-vous dessus ! Google est votre ami !

Essayez ensuite d’exécuter le programme mentalement, dans votre tête, afin de comprendre les valeurs que prendront les variables tout au long de l’éxécution, les actions qui seront effectuées,… cela vous aidera beaucoup et vous ouvrira de nouvelles pistes dans la façon de coder. Essayez aussi de modifier un peu le code pour voir si cela fonctionne bien comme vous l’avez compris.

Et voilà, , je vous garantie que si vous prenez l’habitude d’appliquer ces 5 conseils au quotidien, vous verrez réellement vos compétences monter au fil du temps ! Et, bientôt, vous aurez cette logique de programmation sans même vous en rendre compte.

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire