Héberger son site web (Wordpress, Prestashop,…) sur Internet ? Tuto en français !

Maître-assistant en e-business & créateur digital

Héberger un site sur Internet

Héberger son site web (WordPress, Prestashop,…) sur Internet ? Tuto en français !

Vous avez développé un site Internet sur WordPress, Prestashop ou simplement avec HTML et CSS en local ? Alors, il est temps de l’héberger, c’est-à-dire le mettre en ligne, sur Internet !

Pour héberger un site web sur Internet, vous aurez besoin de deux éléments : un hébergement et un nom de domaine.

L’hébergement de votre site web

L’hébergement, c’est l’endroit physique où sera stocké votre site web. Il s’agit  d’une place sur un serveur, c’est à dire un ordinateur qui met des ressources, comme une page web, à disposition d’un client (l’internaute). Vous pouvez louer ces emplacements à des entreprises que l’on appelle des « hébergeurs ».  Par exemple, OVH ou Infomaniak.

Attention, il existe plusieurs types de serveurs et de technologies, plus ou moins standardisés. Sans entrer dans les détails, vous pouvez prendre un hébergement mutualisé. C’est l’offre la plus simple pour les sites développés en HTML, PHP et MySQL, comme WordPress ou Prestashop. Ces hébergements sont très simples d’accès car vous aurez une interface pour l’administrer. Et, surtout, ça ne vous coûtera que quelques euros par mois !

Le nom de domaine

L’hébergement est donc la place où vous installerez votre site web. Mais vous avez également besoin d’une adresse pour pouvoir indiquer où il se trouve. Cette adresse, c’est le nom de domaine. Par exemple, bertrandbourgy.com, mon nom de domaine, pointe sur le serveur où mon site est hébergé.

Vous pouvez également acheter ce nom de domaine auprès de votre hébergeur. Généralement, il vous sera même proposé de le choisir lorsque vous achèterez votre hébergement.

Sachez également que si votre site est développé avec ce que l’on appelle un Système de gestion de contenu, ou CMS, c’est-à-dire avec une techno comme WordPress, Prestashop, Joomla, ou Magento, il sera également nécessaire d’avoir une base de données. Cette base de données sera généralement incluse dans votre offre d’hébergement.

Si tu vous n’avez pas encore ces éléments, je vous conseille d’aller les acheter avant de poursuivre. Si nécessaire, il existe également des hébergeurs gratuits, comme 000webhost ou lescigales. Je vais prendre l’un deux pour le tutoriel, mais je vous déconseille de les utiliser pour un projet réel.

Par exemple, si WordPress peut  tourner sur 000webhost, il n’en sera pas de même pour Prestashop. Donc si vous désirez installer Prestashop, vous devrez vraiment passer par un hébergement payant.

Sachez que la démarche sera de toute façon identique qu’importe votre choix d’hébergeur. Les seuls écrans qui changeront seront ceux de l’interface d’administration, mais il suffit vraiment de chercher un peu pour retrouver les options.

Pour mettre votre site en ligne, vous avez simplement besoin de placer vos fichiers sur votre hébergement. Si vous utilisez un CMS, il faudra également transférer la base de données de votre ordinateur vers votre serveur.

Premièrement, il vous faut donc transférer vos fichiers vers le serveur. Pour cela, votre hébergeur a mis à votre disposition des informations de connexion à un serveur FTP. FTP est un protocole de transfert de fichiers fortement utilisé pour mettre un site en ligne. Pour l’utiliser, vous avez besoin d’un client FTP. FileZilla est l’un des plus connus. Vous pouvez donc télécharger FileZilla sur le site officiel ( attention à bien choisir la version « client » ) l’installer et le lancer. 

Vous avez d’abord besoin de renseigner les informations de connexion dans FileZilla. Pour cela, ajoutez un nouveau site et renseignez les informations de connexion FTP que tu vous avez obtenue auprès de votre hébergeur. Pour OVH, vous devez avoir reçu un e-mail avec les informations FTP. Pour 000webhost, vous pouvez vous rendre dans Settings > General. Dans tous les cas, l’hébergeur mettra une documentation à votre disposition afin d’obtenir la procédure exacte pour vous connecter.

Quand FileZilla est connecté, vous pouvez apercevoir deux espaces dans l’application. Celui de gauche contient les fichiers sur votre ordinateur. Celui de droite contient les fichiers sur le serveur. Pour mettre en ligne votre site, vous devez juste déplacer vos fichiers locaux dans le dossier du serveur. Attention, en fonction de l’hébergeur, vous devrez placer vos fichiers à l’intérieur d’un dossier bien spécifique tel que www (pour OVH) ou public_html (pour 000webhost).

Mettre la base de données MySQL en ligne

Si vous n’utilisez pas de CMS ou de programmation, vous pouvez vous arrêter là. Votre site est maintenant en ligne ! Sinon, il est maintenant nécessaire de mettre en ligne la base de données.

Pour cela, vous pouvez vous rendre sur le phpMyAdmin de votre serveur local afin d’exporter votre base base de données. Sélectionnez la base utilisée pour votre CMS et rendez-vous dans l’onglet « Export ». Laissez les options par défaut, en vérifiant bien que SQL est choisi pour l’export et récupèrez le fichier généré. Si la sortie se fait sous forme de texte, comme ici, alors effectuez simplement un copier/coller de celui-ci dans un nouveau fichier texte et enregistrez-le avec l’extension .sql.

Attention, si vous récupérez un fichier HTML, c’est que l’export ne s’est pas réalisé correctement. Ce fichier sera donc inutilisable.

Si vous rencontrez ce problème, voici comment le résoudre. Premièrement, identifiez le fichier php.ini utilisé par votre serveur. Vous pouvez le faire en utilisant la fonction phpinfo(). Celle-ci est souvent accessible depuis la page d’accueil de votre programme. Ici dans Mamp, ou là dans Xampp. Ouvrez ce fichier dans votre éditeur de texte, décommentez la ligne « max_input_vars » et passez sa valeur à 5000. Enfin, enregistrez le fichier et relancez votre serveur MySQL.

Il reste ensuite à créer une base de données en ligne et à importer les données que vous venez d’exporter. Sur OVH, vous devez également avoir reçu les informations nécessaires dans un e-mail. Pour 000webhost, vous devrez préalablement la créer dans l’interface d’administration.

Enfin il faut indiquer à Prestashop que la base de données à laquelle il doit se connecter a changé. En effet, celui-ci est configuré pour se connecter à une base de données présente sur votre ordinateur ( le localhost ).

Vous devez donc changer cela pour qu’il se connecte à la base présente sur votre serveur.

Pour WordPress, par exemple, vous pouvez modifier le fichier wp-config.php présent à la racine du site. Ouvrez-le, modifiez les valeurs par celles de la nouvelle base de données et enregistrez. Enfin, retournez sur le phpMyAdmin du serveur, naviguez jusqu’à la table wp_options. Cherchez les lignes contenant l’option siteURL et home et changez les valeurs de la colonne option_value par l’url de ton site.

Et voilà, votre site devrait maintenant être en ligne ! Si vous rencontrez un problème, n’hésitez pas à le poster en commentaire.

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire